Je vote Jean-Pierre Masseret

Petite contribution dans le débat sur l’attitude à avoir face au Front National.

Nos valeurs sont-elles si faibles qu’elles puissent ne pas être défendues au 2nd tour d’un scrutin électoral ? Ou sont-elles proportionnellement moindre face à d’autres, celles du FN, qu’il nous faut les sacrifier en se retirant d’une élection et en allant voter pour des candidats et/ou des partis qui disent clairement qu’ils ne le feraient pas en sens inverse (et qui le prouvent : Dominique Régnier, candidat de la droite en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, arrivé en 3ème position ne s’est pas désisté) ?
Le FN aurait-il des valeurs contraire à la République, contraire à la démocratie ? Dans ce cas, pourquoi ce parti n’est-il pas interdit ?
Appeler à voter pour l’UMP, ce n’est pas seulement faire le jeu du Front National, c’est lui donner raison !
Je n’ai pas pris ma carte dans un parti de gauche pour voter pour un parti de droite.
Faire barrage au Front national ne se décrète pas une veille de 2nd tour. Un barrage, ça se construit dans la durée, ça ‘enracine. Pour cela il faut du temps. Mais au fait, depuis combien de temps sommes-nous en responsabilité ? N’avions-nous pas le temps de le construire ce barrage ? Ceux qui appellent au retrait des listes ne devraient-ils pas faire leur examen de conscience ? Tout au moins se remettre en cause ?
Plus globalement, les commentaires et les déclarations se succèdent depuis dimanche soir sur l’air de « l’échec collectif », « l’incapacité collective » à avoir répondu aux attentes, à la détresse des français ? Ah bon ? Et personne n’a la décence de se retirer ? Non ! De renoncement en renoncement, de blocage en blocage, d’incapacité à se réformer, à repenser le vivre-ensemble, arc-bouté sur des modèles et des méthodes dépassés mais qu’on voudrait croire toujours d’actualité -car ils évitent de se remettre en question- nous avons abandonné trop de concitoyens qui ont cherché ailleurs ce qu’ils croient être de l’écoute.
Alors, plutôt que de demander le retrait de candidats, en se disant qu’on retrouvera la place dans 6 ans ( !), nous ferions mieux d’aller les aider à mobiliser l’électorat qui peut encore l’être et leur permettre de disposer de l’opposition la plus large possible au sein des futures assemblées régionales !

Cet e-mail est solidaire : un clic ici = un don pour le collectif Nous Sommes Unis

— Envoyé via mailforgood

Laisser un commentaire