Quand J.-L. Mélenchon se trompe (…ça arrive…)

Quelqu’un pourrait-il dire à Jean-Luc Mélenchon de cesser de citer Jérôme Cahuzac lorsqu’il croit défendre les salariés d’Air France, arrêtés à 6h du matin à leur domicile, alors que l’ancien secrétaire d’Etat au budget aurait été épargné d’une telle mesure, laissant croire ainsi qu’il y aurait des traitements différenciés en fonction de la qualité des personnes concernées.

Il n’est nullement question ici de prendre la défense de J. Cahuac, mais simplement de rétablir la réalité des faits. En effet, la situation est différente et la question ne s’est jamais posée de l’arrestation de J. Cahuzac, tout simplement parce que le jour où il a reconnu avoir menti et donc avoir un compte planqué en Suisse, il s’est immédiatement rendu, de son propre gré, chez un juge pour faire une déposition… La justice n’avait donc aucune raison d’envoyer la police chercher quelqu’un qui s’était déjà présenté aux instances judiciaires.

Ca fait plusieurs fois que j’entends J.-L. Mélenchon « dénoncer » ce qu’il considère être une différence de traitement coupable de la part de l’Etat. Il n’en est rien. Il fallait que cela soit dit.

 

Laisser un commentaire