Baisses des dotations aux collectivités : heureusement que l’Etat le fait !

Ce titre en forme de provocation est en réponse à un reportage vu au journal de 20 h du 18/09, dans lequel le maire d’une commune de 240 habitants indiquait qu’il allait perdre 5000 € de dotation annuelle et qu’en conséquence il allait renoncer au projet de médiathèque qu’il avait eu pour sa commune ! Oui, vous avez bien lu : une collectivité de 240 habitants voulait se doter d’une médiathèque !!!! Loin de moi l’idée de priver quelque population que ce soit de l’accès à la culture. Mais cet accès ne doit-il pas être réfléchi à l’aune d’un bassin de population suffisant afin de mutualiser des moyens, dont on se plaint de la maigreur ? Evidemment ! Cela relève du bon sens. Combien de salles des fêtes innocupées 95% de l’année les communes françaises comptent-elles ? L’esprit de clocher si cher aux français doit être dépassé s’agissant des moyens qui doivent être consacrés à la collectivité.

Je regrette de voir tous ces maires « manifester » contre la baisse des dotations. Et c’est « amusant » que cette action soit initiée par François Baroin, Président de l’AMF et ancien ministre des finances de N. Sarkozy (Association des Maires de France) qui, si son mentor avait été (ré)élu en 2012, aurait expliqué aux maires de toute la France qu’ils devaient accepter une baisse de leurs moyens certainement supérieure à ce qu’elle est aujourd’hui.

Lors du dernier conseil municipal, Mme le maire a soumis au vote du conseil la motion présentée par l’AMF et dénonçant cette baisse des dotations. J’ai voté contre en dénonçant la simple défense d’intérêts catégoriels, défendue par cette motion. En effet, à aucun moment, le texte de la motion ne fait des propositions.

La France compte 36800 communes, soit 49 % de l’ensemble des communes européennes. Plus encore, 75 % de ces communes ont moins de 10000 habitants (représentant 15 % de la population totale de la France). Quelle que soit la dotation versée par l’Etat, quelle sont les marges de manœuvre de ces communes ? Vouloir construire une médiathèque dans une commune de 240 habitants ?…il y a longtemps que je me suis rendu compte que les collectivités locales étaient riches avec l’argent des contribuables et de l’Etat, mais là on atteint des records !

Seules une vision globale des besoins d’un territoire -conforme à celui des intercommunalités ?- est viable. L’esprit de clocher si cher à nos concitoyens, y survivra. La convivialité entre citoyens, entre habitants d’une même endroit ne coûte rien…

L’Etat devrait être beaucoup plus directif dans le regroupement des communes. Si on laisse le temps faire son œuvre pour que les collectivités acceptent de se regrouper….il ne faudra que quelques décennies et sans doute un siècle pour arriver à fusionner des territoires qui devraient l’être depuis longtemps… Or, plus que l’argent, du temps nous n’en avons plus !

Laisser un commentaire